Le Domaine Brard Blanchard fait office de pionnier du Bio dans la culture de la vigne et l’élaboration du vin et des eaux de vie de Cognac. Le déclic s’est fait en 1972 ; après avoir pris conscience que tous les produits utilisés pour remédier aux maladies de la vigne allait détruire sa propre santé, Jacques se lance dans l’aventure de l’Agriculture Biologique. Un mode de culture qu’il ne cesse de faire évoluer avec sa femme et sa fille Sophie.
Certifié par Ecocert, la propriété viticole de 20 ha est également labellisée Nature et Progrès pour son mode de vinification. On y cultive pas moins de 9 cépages différents allant du classique Ugni blanc à des cépages plus anciens comme la Folle Blanche ou des cépages plus aromatiques tels l’Arriloba pour le vin blanc, le Malbec pour donner de la structure au vin rouge ou le Montils pour le parfum qu’il apporte au Pineau blanc.
Sur le Domaine Brard Blanchard, on respecte l’homme mais aussi la vigne que l’on vendange manuellement car « Lorsque la vigne nous offre son fruit, si précieux, il serait aberrant de venir avec une machine à vendanger pour la secouer violemment».

 

  • Adresse

    Domaine Brard Blanchard
    1 Chemin de Routreau, 16100 Boutiers-Saint-Trojan
  • Contacts

    Tel : +33 (0)5 45 32 19 58

    Fax : +33 (0)5 45 36 53 21

    brard.blanchard@free.fr

  • Autre(s) lieu(x) de vente

    Vente au Domaine ouvert du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h le samedi de 10h à 12h juillet et août : du lundi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 18h le dimanche sur rendez-vous Portes ouvertes le 2ème WE d'août Visite de la distillerie, du chai à eaux-de-vie et atelier dégustation de Pineau Balade en tracteur dans les vignes Ventes sur les Salons : Primevère à Lyon (fin fév./début mars), Foire Eco-Bio à Colmar (WE de l'Ascension), Foire d'Hergnies près de Valenciennes (WE de Pentecôte), Foire Valériane à Namur (1er WE sept.), Foire de Mur de Bretagne (2ème WE sept.), Marjolaine à Paris (autour du 11 nov.), Asphodèle à Pau (2ème WE déc.)

  • Sur le web

La sélection de produits du producteur

Situation géographique

Bio de père en fille

Le respect de l'environnement et la recherche de la qualité sont les deux valeurs fondamentales recherchées par Jacques Brard-Blanchard et sa fille Sophie Laguerre. En culture biologique à Boutiers-Saint-Trojan depuis les années 70, la famille a su développer une gamme de produits écoulés dans toute la France.
Jacques Brard-Blanchard et Sophie Laguerre, viticulteurs à Boutiers-Saint-Trojan. - Copyright : Jacques Brard-Blanchard et Sophie Laguerre, viticulteurs à Boutiers-Saint-Trojan.
Texte: 
A deux ans près, il aurait pu être le pionnier de la viticulture biologique dans la région. Finalement, c'est l'oncle Pinard, de Foussignac, qui lui a ravi la première place. Jacques Brard-Blanchard, 67 ans, s'est converti à la méthode Lemaire-Boucher en 1972, « dans le dos de ses parents », à cause d'une allergie à un produit de traitement. « La bio était mal vue à l'époque », se souvient-il. D'autant plus qu'il était un peu « baba cool » dans l'âme et jouait de la guitare dans les orchestres de bal. Heureusement, les temps ont changé. Les pratiques biologiques ont gagné en légitimité auprès des consommateurs et font lentement leur chemin dans la profession. Aujourd'hui, la famille vend 80 % de sa production en bouteilles sur les salons spécialisés de toute la France et les réseaux commerciaux bio. Elle développe aussi l'exportation. QUALITÉ ET VIEILLISSEMENT À Boutiers-Saint-Trojan, la famille possède 20 hectares de vignes vendangées manuellement, comprenant une dizaine de cépages différents qui leur permettent de produire du cognac, des vins de pays, des jus de raisin et autres pineaux. Des produits régulièrement récompensés dans les concours régionaux ou nationaux, comme le Concours général agricole de Paris. « On recherche la qualité et le vieillissement maxima », affirme Jacques. Sa fille, Sophie, l'a rejoint sur l'exploitation à partir de 1999, enrichie d'une expérience viticole en Australie. « Ce voyage m'a apporté un regard nouveau sur la façon de travailler. En plus, j'ai appris l'anglais », dit-elle. À 37 ans, du haut de son mètre quatre-vingts, cette ancienne basketteuse qui a évolué en Nationale 2 à Cognac et La Couronne, a su apporter toute sa jeunesse et sa créativité à la société. Chez Brard-Blanchard, on est d'ailleurs en train de refaire l'étiquetage des bouteilles. Un cognac XO a été créé avec des eaux-de-vie du même millésime ! Dernière innovation atypique sortie du chai : La Folle blanche. Une eau-de-vie blanche aux notes fruitées avec une légère pointe de verdeur, issue du cépage ancestral du cognac. « On voulait retrouver la finesse des cognacs d'antan », confie Sophie Laguerre.

« La viticulture biologique était mal vue à l'époque. »