Pineau des Charentes, cognac, vin de pays, jus de raisin

L'histoire du Logis de Fontfroide remonte au XVIème siècle. Les seigneurs de Fontfroide étaient maires et échevins d’Angoulême et le domaine entièrement boisé était réservé à la chasse. Aujourd'hui, Patricia, Jean et Pierre Croisard sont aux commandes de 80 hectares de céréales et 35 hectares de vignes situées sur les crus de Petite Champagne et Fins Bois. Ils travaillent en famille et proposent une gamme complète : jus de raisin, vins de pays charentais, pineau des Charentes blanc et rouge ainsi que du cognac.

Très active dans l’accueil des touristes et la découverte des produits du terroir, la maison Croisard et fils est membre du réseau Bienvenue à la ferme. A ce titre, ils proposent (sur réservation) la visite des lieux qui peut être suivie d’un "apéritif vigneron" avec assiette gourmande.

Outre les produits vendus en ligne sur le site, Croizard et fils commercialisent en vente directe leurs vins de pays et leur jus de raisin.

  • Adresse

    2 route Fontfroide, 16440 Roullet-Saint-Estèphe
  • Contacts

    Tel : +33 (0)5 45 66 38 42

    earl.croisard@orange.fr

  • Autre(s) lieu(x) de vente

    Magasin de producteurs sur Ruelle (La belle fermière)

    Salons (foire au chocolat et au vin sur la commune de Roullet, foire au vin sur Saint Gence, Alsace Pfettrhouse, territoire de Belfort à Faverois)

    Marché de producteurs de pays sur le territoire de la Charente

  • Autre(s)

    Entreprise référencée par :
    Bienvenue à la ferme
    Les marchés des producteurs de pays

    Labels : Pineau des Charentes, AOC Cognac, Vins de pays Charentais.

    Visites des chais et des vignes sur rendez-vous

La sélection de produits du producteur

Frais de livraison
A partir de 5.50€ pour une bouteille commandée
Frais de livraison offerts à partir de 300€ de commande.
Les produits Croisard et fils vendus en ligne sur ce site sont expédiés en points relais du réseau Relais-Colis. Au delà de 12 bouteilles commandées, les produits seront livrés à domicile par transporteur.
Délai de livraison
Sous 6 jours ouvrés

Jean et Patricia Croisard

Dans la famille Croisard, je voudrais... le père, Jean, 57 ans, « vigneron créateur » ; la mère, Patricia, 56 ans, chargée de la commercialisation ; le fils, Pierre, 34 ans, céréalier en attente d'être... éleveur ; et maintenant la belle-fille, Aurélie, 34 ans, qui découvre les secrets de l'élaboration des vins et spiritueux.
Patricia et Jean Croisard, vendeurs directs à Roullet-Saint-Estèphe. - Copyright : Patricia et Jean Croisard, vendeurs directs à Roullet-Saint-Estèphe.
Legende photo 2 - Copyright : Credit photo 2
Texte: 
Le 31 décembre 1988, Jean Croisard entame une seconde vie de viticulteur : « Mon père part en retraite et je décide avec mon frère de dissoudre l'exploitation familiale aux productions très diversifiées pour m installer en individuel. » C'est l'heure des choix pour Jean, avec l'arrêt de l'élevage et la reprise des 6 hectares de vignes à cognac. Pas assez pour donner une vraie orientation viticole à son exploitation. C'est pourquoi Jean réussit à glaner quelques hectares supplémentaires de vignes en fermage. Jusqu'ici tout va bien, mais c'est sans compter la forte crise du cognac qui va remettre en question l'existence même de l'exploitation dès 1998. « Avec ma femme, nous nous sommes dit : Soit on continue, mais différemment ; soit on arrête. » Pour « continuer différemment », Jean fait un stage et découvre le métier de vendeur direct, qui implique de réaliser un produit viticole fini, jusqu'à la mise en bouteilles. La reconversion en vins de pays commence dès 1999, et la vente directe sur l'exploitation l'année suivante. Vin de pays charentais rouge et rosé, mousseux, jus de raisin... Jean ose tout, avant de compléter la gamme de bouteilles par du pineau et du cognac VSOP en 2003. VENDEUR DIRECT 2003, c'est aussi l'année où le fils Pierre reprend une exploitation à son compte, avant de l'unir à celle de ses parents en 2008. La surface de l'exploitation grimpe donc à 29 hectares de vignes, dont trois pour le vin de pays, et 75 hectares de céréales, dont Pierre s'occupe. La petite dernière à intégrer l'exploitation, c'est Aurélie, épouse de Pierre, pour l'instant salariée à temps partiel mais en phase de réflexion pour adopter le statut de conjoint-collaborateur. « Je viens de connaître mes premières vendanges ! J'ai trouvé ça passionnant et très intense », confie la jeune femme, d'un naturel extraverti. Pas de souci de transmission pour Patricia et Jean, la relève est déjà assurée...

Nous nous sommes dit : "Soit on continue, mais différemment ; soit on arrête..."