Bergerac

« De la verte douceur des soirs sur la Dordogne ». C'est ainsi que Cyrano se souvient de sa belle ville de Bergerac alors qu'il est pris dans la fureur de la guerre où il fuit son impossible amour pour Roxane. Et tout est dit car Bergerac, c'est bien la douceur de vivre ! Riche de son passé de ville de grand commerce, la cité allie tradition et modernité et possède de nombreux atouts : le charme de sa rivière Dordogne, les 13 AOC du vignoble de Bergerac et Duras, la gastronomie du Périgord...

L'histoire du lieu

bergerac_maisons
Labellisée "Ville d’art et d’histoire", Bergerac offre aux visiteurs un dédale de rues et de placettes plus charmantes les unes que les autres. Il suffit de lever le nez pour admirer les colombages, les fenêtres en ogive, les portes travaillées...
Bergerac_statue Cyrano
Place Pélissière, on salue la statue de Cyrano.
bergerac_cloitre recollets
Passage obligé par la Maison des Vins de Bergerac. Le site à lui seul vaut le détour : une demeure du 17ème siècle, bâtie autour d’un cloître en bois et briques, le Cloître des Récollets.
bergerac_gabarre
Au départ du célèbre port gabarrier de Bergerac, laissez-vous guider pour une croisière au fil du temps sur la Dordogne à bord de bateaux traditionnels.

Une ville tournée vers les échanges

Bergerac doit sa fortune à son implantation, au milieu de la plus riche plaine de l’Aquitaine et en bordure de la rivière Dordogne, voie de passage privilégiée ouverte vers Bordeaux et vers l’océan. La ville est ainsi née de la rencontre avec la puissante rivière, au cœur d’une riche campagne nourricière.

Bergerac l'Anglaise, Bergerac la Huguenote...

Privée de siège épiscopal et de compétences politico-judiciaires étendues pendant toute la période qui va du Moyen Âge à la Révolution, Bergerac a puisé dans sa situation les sources de sa prospérité, son agriculture, son commerce et aussi une ouverture plus précoce au monde… Lors des Guerres de Religion, Bergerac devient la capitale intellectuelle des Protestants. Surnommée «la Petite Genève», elle est l’une des places fortes accordées par l’Édit de Nantes. A la Révolution française, elle n’est plus la capitale du Périgord, au profit de Périgueux qui en devient la préfecture.

Ville d'art et d'histoire

Depuis plus de 10 ans, le développement touristique constitue une priorité avec l’émergence d’une véritable destination : le Pays de Bergerac. La première spécificité en est le tourisme viticole dont le vin de Monbazillac est le plus réputé. Le patrimoine, la rivière Dordogne et les activités de pleine nature complètent une offre touristique très riche. Les visiteurs étrangers sont en majorité anglais, hollandais et belges notamment grâce au développement de l'aéroport de Bergerac-Dordogne-Périgord.

"A la fin de l'envoi, je touche"

Aujourd'hui, Bergerac doit beaucoup de sa notoriété à Cyrano, devenu le plus célèbre des Bergeracois et la ville lui rend hommage de bien des manières : de la rue Cyrano à l'école Edmond Rostand en passant par les manifestations culturelles et sportives (la Grappe de Cyrano, les Tables de Cyrano, la Botte de Cyrano...). Sans oublier les deux incontournables statues élevées par la ville à son héros, celle en pierre place de la Myrpe et celle en bronze place Pélissière.

Un bien bel ambassadeur

Pour créer son emblématique personnage, Edmond Rostand s'est inspiré d'un certain Savinien de Cyrano, écrivain libertin français du XVIIème siècle. A priori, ce dernier n'a jamais montré le bout de son (long) nez dans la cité périgourdine. Il a juste ajouté à son patronyme le nom de Bergerac en référence à une ancienne possession familiale non loin de Paris. Il utilisa sans doute ce nom à partir du moment où il entra dans une compagnie du régiment des Gardes françaises, où les Gascons étaient en grand nombre.

Situation géographique

Adresses utiles

Marché traditionnel

Tous les mercredis matins, trois lieux du centre ville : place Gambetta, place de Lattre de Tassigny (autour de l'église Notre-Dame) et place Louis de la Bardonnie (où se situe le marché couvert).

Les Estivales

De juillet à septembre, les Estivales investissent le Port de Bergerac et le transforment en un lieu de détente et de découverte gastronomique et musicale.
Programmation : https://www.bergerac.fr/estivales/

Musée du tabac

Maison Peyrarède - Place du Feu
24100 Bergerac
Tél.  05 53 63 04 13 
Plein tarif : 4€
Ouvert du mardi au samedi de 10h00 à 12h00 et de 14h00 à 18h00 ​​​​​​
Fermé samedi après-midi, dimanche et lundi
Ouvert tous les jours de la semaine pendant la saison touristique du 01/06 au 30/09

Maison des Vins de Bergerac

1 rue des Récollets - BP 426
24100 Bergerac
Tél. 05 53 63 57 55 
www.vins-bergeracduras.fr/
Entrée gratuite
Ouvert du mardi au samedi de 10h00 à 13h00 et de 14h00 à 18h00
Fermé lundi et dimanche (ouvert tous les jours pendant la saison touristique du 01/07 au 31/08)