Brantôme
« C'est la plus ravissante et la plus féerique petite ville du Périgord », assurait l'écrivain André Maurois. Enserrée par les eaux de la Dronne, la Venise du Périgord, comme on la surnomme, est une cité chargée d'Histoire. Romantique, vivante, cette ville-île est célèbre pour sa prestigieuse abbaye bénédictine dont la légende raconte qu'elle fut fondée par Charlemagne.
  • Office du tourisme de Brantôme

    Église Notre-Dame
    2, rue Puyjoli-de-Meyjounissas
    24310 Brantôme en Périgord
    Tél. : 05 53 05 80 63
    www.perigord-dronne-belle.fr

  • Mairie

    Boulevard Charlemagne
    24310 Brantôme en Périgord
    Tél. : 05 53 29 91 44
    www.brantome.fr

L'histoire du lieu

Copyright : Bertrand Rieger
Copyright : Jean-Daniel Sudres
Au cours des siècles, l'abbaye connut de multiples reconstructions. À partir de 1850, c'est Paul Abadie, élève de Viollet-le-Duc, qui oeuvre. Il supprime trois des galeries du cloître. La galerie ouest est la seule à avoir survécu aux foudres de l'architecte rénovateur. - Copyright : Bertrand Rieger
Copyright : Philippe Roy
Copyright : Philippe Roy
Éric Simonin, souffleur de verre - Copyright : DR
Copyright : Jean Lapouze/Iota
Copyright : Philippe Roy
Copyright : Bertrand Rieger
Au milieu d'une réserve de biosphère, Brantôme est une étape sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, et sait accueillir les nombreux pèlerins. Petites boutiques ou marché, la ville est animée tout au long de l'année. Pour le marché des producteurs de pays ou le marché aux truffes (la Tuber Melanosporum), guettez la saison ! - Copyright : Philippe Roy
Copyright : Philippe Roy

Se balader dans la Venise du Périgord

Telle une île, le coeur de Brantôme est encerclé par les eaux de la Dronne et uniquement relié à la « terre ferme » par cinq ponts. Impossible de ne pas succomber au charme de ses belles maisons en pierre quasiment les pieds dans la rivière ! Installez-vous à la terrasse du Bar du Marché A et contemplez le tableau : face au centre-ville, se déploie la monumentale façade de l'abbaye de Brantôme B. Au pied du sanctuaire, le surprenant pont Coudé C enjambe la Dronne à angle droit. L'ouvrage a été conçu au XVIe siècle pour que les abbés de Brantôme puissent rejoindre leurs jardins privés depuis l'abbaye. Havre de paix, ces derniers se prêtent aujourd'hui à une promenade romantique, au milieu de leurs espèces centenaires.

Une abbaye parmi les plus prestigieuses de Dordogne

Fondée, dit-on, par Charlemagne pour abriter les reliques de l'enfant saint-Sicaire, cette abbaye bénédictine connut son heure de gloire au XVIe siècle grâce à ses abbés commendataires, Pierre de Mareuil puis Pierre de Bourdeille. Les bâtiments sont occupés désormais par la mairie et par un musée consacré au peintre symboliste Fernand Desmoulin (1855-1914).

Mystères troglodytiques

Les falaises surplombant l'abbaye de Brantôme abritent de mystérieuses cavités qui furent occupées dès le VIIIe siècle lorsque des moines bénédictins y établirent un premier monastère. Un parcours balisé permet de découvrir cet univers troglodytique comprenant un pigeonnier, des vestiges d'habitations, un lavoir et une fontaine dédiée à saint Sicaire. Le lieu le plus saisissant ? La grotte du Jugement dernier, dans laquelle sont sculptés, sur les parois, deux exceptionnels bas-reliefs : une Crucifixion qui daterait du XVIIe siècle ainsi qu'une monumentale et énigmatique sculpture évoquant le « Triomphe de la Mort ».

« Une énergie incroyable se dégage de ces lieux »

« Originaire de la Drôme, j'ai découvert Brantôme lors d'un stage en Dordogne pour devenir souffleur de verre, et j'ai ressenti un vrai coup de coeur ! En 2004, j'ai donc décidé d'installer mon atelier dans les cavités des falaises qui protègent la ville : sous la roche, le lieu dégage à la fois une sérénité incroyable et une énergie formidable pour travailler. Pour réaliser mes sculptures en verre, je puise mon inspiration dans la nature lumineuse qui environne Brantôme -ses champignons, ses papillons, ses fleurs... Il faut absolument grimper au sommet du clocher de l'abbaye, où vous attend une vue exceptionnelle sur la ville. L'ancien dortoir des moines, lui, est vraiment étonnant avec sa charpente en forme de coque de navire renversé ! »

Spécialités périgourdines et produits de la rivière

Pour savourer une cuisine raffinée tout en profitant d'une vue sur la Dronne, privilégiez le très chic Moulin de l'Abbaye B, juste au pied du sanctuaire, ou le restaurant Charbonnel D, disposant d'une idyllique terrasse suspendue au-dessus de l'eau. Si vous préférez vous éloigner du coeur de ville, optez pour le restaurant intimiste Les Jardins de Brantôme E ou le Moulin de Vigonac F, au cadre on ne peut plus bucolique. Dans tous les cas, vous êtes assurés de passer un moment gastronomique mémorable, entre magret de canard et sandre poêlé au bergerac.

Promenade à vélo ou romantique au fil de l'eau...

Pour admirer Brantôme, rien de tel qu'une balade tranquille au fil de la Dronne. Au pied de l'abbaye, vous pouvez monter à bord du Dronna, le bateau de Brantôme Croisières C, ou embarquer aux côtés de l'emblématique Jean-Claude, dit « Noé ». À fleur d'eau, vous admirerez les principaux monuments mais aussi les îlots sauvages qui ponctuent la rivière.

 

 

Les métiers d'autrefois

À Brantôme, avant-guerre, vivaient des ferronniers, des matelassières, des couturières, des tonneliers ou encore des tailleurs de pierre. Un monde aujourd'hui disparu que Jean Lapouze ressuscite dans l'ouvrage Vieux métiers d'hier et histoire de Brantôme (Iota, 2014). Ce livre, remontant le cours de l'Histoire, revient sur les savoir-faire de quelque 90 artisans brantômais, aujourd'hui oubliés, mais qui ont jadis animé la ville, tout en vivant parfois «chichement ».

Situation géographique

Adresses utiles

Marché hebdomadaire

Tous les vendredis matin.

Marché des producteurs de pays

Tous les mardis matin de la mi-juin à la mi-septembre.

Marché aux truffes

Les vendredis matin de décembre à mars, à l'office de tourisme.

Les joutes nautiques de Brantôme

Chaque vendredi soir en juillet et en août, au pied de l'abbaye.

Abbaye de Brantôme

Bd Charlemagne
Tél. : 05 47 45 30 12
Sitewww.brantome.fr
Ouverture : Fermé en janvier.
Tarif :  5 €

Brantôme croisières

2, rue Pierre-de-Bourdeille
Tél. : 05 53 04 74 71
Sitewwwbrantomecroisieres.com
Ouverture : D'avril à la fin octobre.
Tarif : 7,50€

L'Arche de Noé

Place du marché
Tél. : 09 79 71 17 16
Ouverture : D'avril à la fin octobre.
Tarif : 7,50 €

Éric Simonin

Souffleur de verre
6, bd Charlemagne
Tél. : 05 53 35 24 13
Site : www.ericsimonin.fr
Tarif : Entrée libre et gratuite.
Ouverture : D'avril à octobre.