Cognac
Voilà une ville qui porte un nom célèbre dans le monde entier, celui d’un précieux breuvage… Pour autant, Cognac, qui a vu naitre François 1er, est chargée d’histoire et la richesse de son patrimoine dépasse largement le cadre du fameux spiritueux.

L'histoire du lieu

CITÉ ROYALE...

Ayant appartenu brièvement aux Anglais, puis occupée par les deux camps durant la guerre de 100 ans, Cognac est ensuite rattachée au royaume de France. Sous l’impulsion de François 1er, « enfant du pays » devenu roi, elle se transforme en ville royale et son château est agrandi. Tour à tour, Catherine de Médicis, Charles X et la reine Margot y habiteront. De nos jours, la place François 1er au centre de laquelle trône le monarque à cheval, fait le lien entre le Vieux-Cognac et les quartiers modernes. Ses rues anciennes sont jalonnées de maisons du XVe et d’hôtels particuliers des XVIe et XVIIe siècle : un riche patrimoine qui lui vaut d’être labellisée « ville d’art et d’histoire ».

...ET CITÉ MARCHANDE

Jusqu’au Xe siècle, Cognac n’est qu’un modeste village. Le port Saunier, sur la Charente, par lequel transitent le sel et le vin, marque le point de départ de son développement marchand. Au XVIIe siècle, le commerce du cognac remplace celui du vin et les maisons de négoce s’installent en ville. L’industrialisation des produits dérivés (tonnellerie, verrerie, fabrication d’étiquettes…) accélère le développement de Cognac et sa population croît rapidement. La visite des chais demeure un passage obligé et, pour découvrir la Charente autrement, pourquoi ne pas partir sur les traces des marchands d’antan à l’occasion d’une promenade en gabare ? Ces répliques de bateau de transport de marchandises du début du XIXe siècle proposent des croisières romantiques à souhait.

Noir c’est noir ?

À certains endroits de la vieille ville de Cognac, on remarque que toits et murs sont noircis… N’y voyons pas là le signe d’un entretien qui laisse à désirer, mais plutôt un rappel des traditions de cette ville, où chais et distillerie ont prospéré pendant des siècles. En effet, cette patine noirâtre est due à l’action d’un champignon microscopique se nourrissant des vapeurs d’alcool. Il faut savoir que l’évaporation du Cognac représente chaque année au niveau de la région l’équivalent de 180 millions de bouteilles ! Une « étrange noirceur » qui fait partie de son identité à plus d’un titre puisque Cognac accueille, chaque année en octobre, un festival du polar très réputé au niveau national.

Situation géographique

Adresses utiles

Marchés et foire

Plusieurs marchés sont organisés dans les différents quartiers de Cognac.
La foire se tient tous les deuxièmes samedis du mois en centre-ville.

Musée d’art et d’histoire

Situé au cœur du jardin public de l’Hôtel de Ville, le Musée d’art et d’histoire rassemble des collections de peintures, sculptures, arts décoratifs et archéologie.
48, boulevard Denfert-Rochereau
16100 Cognac
Tél : 05 45 32 07 25
Ouverture : En juillet et août, ouvert tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 18h. De septembre à juin, ouvert tous les jours (sauf le mardi) de 14h à 18h.