La Roque-Gageac
Blotti contre les hautes parois de calcaire qui surplombe l'Espérance, le village a préservé la mémoire de sa rivière et des gabariers d'antan. Sous le fort troglodytique, un jardin exotique fleuri a envahi les ruelles médiévales.

L'histoire du lieu

Copyright : Jean-Daniel Sudres
Le fort troglodytique a été sculpté à l_époque du Moyen Âge dans la falaise qui domine le village. Ni les Anglais, pendant la guerre de Cent ans, ni les protestants, pendant les guerres de Religion, ne réussirent à le prendre d_assaut. - Copyright : Titia Carrizey-Jasick
Copyright : Titia Carrizey-Jasick
Copyright : Jean-Daniel Sudres
Copyright : Jean-Daniel Sudres
Copyright : Titia Carrizey-Jasick
Copyright : Titia Carrizey-Jasick

Entre la falaise et la rivière

Les belles demeures de pierre ocre et aux toitures de lauze semblent avoir été sculptées dans la falaise. Pour grimper sous les frondaisons rocheuses exposées plein sud, les ruelles ont pris des allures de paradis terrestre et conduisent à la petite église Notre-Dame de la Roque, au manoir de Tarde, sur des promontoires d'où l'on voit l'étonnant château néoclassique de la Malartrie (érigé en 1901 !) ou encore les bâtiments jumeaux de la Maladrerie. Là, les itinéraires se dessinent entre les lauriers roses, les palmiers, les bougainvilliers, les grenadiers, les cactus, les agrumes et même les bananiers d'un étonnant jardin exotique A qui serpente à travers le village et à l'accès entièrement libre.

Se régaler à La Belle Étoile

Un patio ouvert sur l'horizon, une terrasse ombragée, le restaurant de La Belle Etoile est une ancienne auberge de gabariers. C'est ici qu'officie Régis Ongaro, représentant de la 4e génération devant ces mêmes fourneaux. Le chef laroquois privilégie les traditions tout en laissant place aux notes personnelles et raffinées que lui inspirent la qualité des produits locaux et les saisons.

Dans le sillage des gabariers

Abandonnée après l'arrivée du train, la navigation fluviale a marqué l'histoire de toute la vallée de la Dordogne. La vie des gabariers de « La Rivière Espérance » - pour reprendre le titre d'un roman de Christian Signol adapté pour la télévision avec succès -perdure aujourd'hui au travers de croisières d'environ une heure, à bord de bateaux qui sont de fidèles répliques des embarcations à fond plat du XVIIIe siècle. Pour en découvrir davantage à l'amont, les plus courageux préféreront explorer en canoë, à la force des rames, les méandres de la rivière C et des sites remarquables dont les « Pendoilles » (hautes falaises aux roches toutes en courbes qui tombent à pic dans l'eau).

« Transmettre l'histoire du fleuve »

« La Roque-Gageac, c'est un mariage magnifique entre la pierre et l'eau : nous avons beaucoup de chance de travailler dans un tel décor. Je suis très attaché à l'entreprise familiale qui nous permet de transmettre l'histoire du fleuve et des bateliers d'autrefois, mais aussi celle des hommes qui ont vécu ici. La Roque-Gageac était un port gabarier et un comptoir de négoce... Partout, il en reste les traces. En abordant la rivière par son lit, nous pouvons aussi approcher la faune de l'eau et de ses berges au plus près, pour découvrir un écosystème préservé, au coeur du bassin de la Dordogne, qui a été classé Réserve mondiale de biosphère par l'Unesco en juillet 2012. »

Vestige de la Renaissance

Le manoir de Tarde se découpe sur la falaise en plein coeur du village. C'est sous cette falaise que naquit et mourut Jean Tarde (1561 -1636), chanoine théologal et vicaire général du diocèse de Sarlat. Amateur plus qu'éclairé dans toutes les sciences, dont l'astronomie, le chanoine avait rencontré Galilée lors d'un voyage en Italie. Pour sceller leur amitié, ce dernier avait offert l'une des toutes premières lunettes astronomiques au Périgourdin.

Situation géographique

Adresses utiles

Marché de producteurs de pays

Tous les vendredis matin, de mai à septembre, près de la halle, sur le parking de la Dordogne.

Feux d'artifice

L'une des plus belles prestations pyrotechniques de la vallée, précédée d'une descente en canoë aux flambeaux sur la Dordogne, 1re semaine d'août.

Marché des gourmands et des gourmets

Gourmandises et vins de toutes les régions de France durant deux jours au cours du 3e week-end d'août, autour de la halle.