Périgueux
Ici bat le coeur du Périgord... Façonnée par plus de deux mille ans d'histoire, Périgueux offre aujourd'hui une multitude de visages, de la ville romaine à la ville moderne en passant par la ville médiévale. Capitale culturelle et touristique du Périgord blanc, elle propose toute l'année de nombreuses manifestations et est une étape incontournable pour tous les gourmands.

L'histoire du lieu

terredesaveurs_perigueux_marche
Périgueux est ville de goût et propose de nombreux marchés. Quatre lieux incontournables : place de la Clautre, place du Coderc, place de l'Ancien Hôtel de Ville et place Saint-Silain.
terre_de_saveurs_perigueux_vuecathedrale
Vue sur la cathédrale depuis les bords de l'Isle. La haute cathédrale Saint-Front aux accents byzantins signe, telle une vigie, l’identité de Périgueux et son patrimoine. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle depuis 1998.
terredesaveurs_perigueux_vesunna
Vesunna, francisé en Vésone, site musée gallo-romain est la capitale romaine du peuple gaulois des Pétrocores. Intégrée dans la province de Gaule aquitaine, elle se développe aux I et II siècles de notre ère. C'est aujourd'hui le quartier sud de Périgueux.
terredesaveurs_perigueux_rue
Perdez-vous dans les petites rues pavées et pleine de charme du centre historique de Périgueux...

La ville romaine

Si Périgueux et ses proches environs étaient déjà occupés aux origines de l’Humanité, la première ville, nommée Vesunna (nom d’une divinité tutélaire gauloise dont le rite sera conservé par les romains), date du Ier siècle avant J.-C. pendant l’occupation romaine en Gaule. Au creux de sept collines, la "petite Rome" s’étend dans la boucle de la rivière Isle et devient la capitale romaine de la cité des Pétrocores. Au IIIème siècle après J.-C., l’Empire romain connaît de graves difficultés et Vesunna comme d’autres cités se retranche à l’intérieur d’une muraille construite avec les blocs démontés des grands monuments qui firent sa gloire.

La ville médiévale

Vers le Xème siècle, un centre monastique fréquenté par les pèlerins se forme sur la colline qui domine la rivière autour du sanctuaire de saint Front, évangélisateur du Périgord. Un bourg fortifié de religieux, marchands et artisans, se constitue et devient une étape majeure sur la voie de Vezelay, pour les pélerins en direction de Saint-Jacques de Compostelle. Entre le comte de la Cité, soucieux de préserver son autorité, et les bourgeois du Puy Saint-Front, les rivalités sont nombreuses. La ville médiévale du Puy Saint-Front comprend une dizaine de secteurs de gué (quartiers) : les combats se multiplient sur l’actuelle place Francheville, ancienne carrière de pierres "entre-deux-villes". Un acte d’union donne naissance à la ville de Périgueux en 1240 sous le règne de Saint Louis. À la Renaissance, Périgueux continue de se développer et devient un carrefour marchand dans la région. Ni les soulèvements des croquants, ni la Révolution, n’entament la réputation commerciale de la ville.

La ville moderne

Devenue Préfecture du département, c’est néanmoins l’arrivée du chemin de fer, sous le Second Empire, qui attire de nouveaux habitants. La population double pratiquement en 30 ans. La superficie de la ville augmente, entraînant l’étirement du périmètre urbain. Loin du théâtre des conflits, la population de la Dordogne n’en subit pas moins les conséquences de la Grande Guerre. L’économie doit soutenir l’effort de guerre : les ateliers cheminots deviennent "Ateliers de la défense nationale" et fabriquent des obus. Durant la Seconde Guerre mondiale, la ville, située en zone libre, accueille plusieurs réseaux de la Résistance.

Vie de Saint Front...

D’après les cinq récits de la « Vie de Saint Front », Front a vécu au IVème siècle. Il est envoyé par Saint Pierre dont il reçut le bâton pastoral si l’on en croit le bas-relief du pignon de la façade de la cathédrale conservé au Musée d’Art et d’Archéologie du Périgord. Saint Front est venu évangéliser le Périgord et la ville antique de Vesunna en particulier. Il s’installe dans une grotte, à proximité de la ville romaine pour vivre sa vie d’ermite. Considéré comme le premier évêque de Périgueux, on lui attribue la résurrection d’enfants qui s’étaient noyés dans la Garonne à Toulouse, d’autres dans la Dronne à Brantôme. Inhumé à proximité de l’ermitage, le corps du saint est abrité par le monastère du Puy Saint-Front.

Situation géographique

Adresses utiles

Grand marché

Toute l'année tous les mercredis et les samedis matins de 8h00 à 12h30 
Place de la Clautre - 24000 Périgueux

Mimos

Chaque année dernière semaine de juillet
Depuis 1983, Mimos, le festival des arts du mime et du geste, s'invite pendant une semaine au coeur de l'été dans les rues, les jardins publics et les salles de spectacles de Périgueux.  

Vesunna

Horaires d'ouverture d'octobre à mars
Mardi à vendredi : 9 h 30 – 12 h 30 et 13 h 30 – 17 h
Samedi et dimanche : 10 h – 12 h 30 et 14 h 30 – 18 h
Plein tarif : 6 €
Plus d'info : http://www.perigueux-vesunna.fr/

Cathédrale Saint-Front

88 rue Gambetta
Tél. 05 53 06 48 10
Ouverture de la cathédrale :
- 1er avril au 30 juin : 8h30-19h00
- 1er juillet au 31 août : 9h00-19h30
- 1er sept. au 31 oct. : 8h30-19h00
- 1er nov. au 31 mars : 8h30-18h00
Le cloître est accessible aux heures d'ouverture de l'accueil ou sur demande.