Saint-Simon
Saint-Simon est un petit hameau charentais à l’aspect bucolique, qui compte à peine 200 âmes. Pour peu qu’on soit pressé, on risquerait de le traverser sans rien remarquer de particulier… Et pourtant, sa belle histoire, intimement liée à celle du fleuve Charente, mérite qu’on s’y arrête !

L'histoire du lieu

Copyright : Vincent Rousseau
Copyright : Vincent Rousseau

UNE TERRE DE MATELOTS

De par sa situation géographique, la commune de Saint-Simon fait figure de halte privilégiée sur la Charente. De fait, elle a de tout temps été une cité de marins, ou plutôt de gabariers, ces hommes qui sillonnaient la Charente à bord de grands bateaux à fond plat, chargés de sel, bois, vins et cognac… Du Moyen-Âge aux années 1930, ce village n’a vécu que par et pour les gabares ! Saint-Simon était également une pépinière de charpentiers et de « calfats », pour construire, imperméabiliser et réparer les gabares, tandis que femmes et enfants s’occupaient du halage. Ce n’est qu’à l’avènement du chemin de fer que l’activité commence à décliner, mettant un terme à cet âge d’or de Saint-Simon.

UNE HISTOIRE QUI A LAISSÉ DES TRACES

Musée incontournable, la Maison des gabariers donne un aperçu de leur quotidien. Située sur la place du village, cette maison typique des XVIIIe et XIXe siècles présente l’héritage et le patrimoine culturel de la batellerie en Charente. Par ailleurs, même le cimetière du village garde une marque originale de ce passé : les tombes des gabariers sont ornées de décorations en rapport avec l’univers marin (ancres, cordages, bateaux…).

A Juac, hameau voisin de Saint-Simon, un mur, mis au jour fortuitement en 1990, présente plus d’une centaine de graffitis historiques datant vraisemblablement des XVIIIe et XIXe siècles.

Suivez les guides…

Un itinéraire fléché permet de découvrir quelques une des curiosités et pépites historiques de la commune, comme l’église classée du XIIe, dans laquelle se trouve le seul ex-voto de la Charente, une maquette de bateau pendue au plafond. Ce circuit découverte proposé par la ville passe également par les anciens chantiers de Saint-Simon avec vue d'ensemble sur le village depuis la rive gauche, ou encore l’Ecluse de Juac construite en 1840.
A travers le village, on peut aussi s’amuser à suivre des « graffitis » d’un autre temps : de vieilles inscriptions gravées dans la pierre et qui servaient autrefois d’enseignes ou de fléchage publicitaire pour les différents corps de métiers.

Situation géographique

Adresses utiles

Maison des Gabarriers

Ouverture : de 10h à 12h et de 14h à 18h, tous les jours, du 15 avril au 15 octobre
Durée de la visite : environ 45 min à 1 h